Amazon rachète Ring et gagne du terrain sur le marché des maisons connectées

Le géant Amazon prend la main de la startup Ring, spécialisée dans les sonnettes connectées munies de caméra. Si la somme déboursée n’est pas officielle, le New York estime cette acquisition à plus de 1,1 milliards de dollars. Une belle prise pour ce GAFA qui cherche à s’imposer sur ce nouveau marché.

Le marché des maisons connectées bat son plein. Il devrait croître de 9% par an, en moyenne, jusqu’en 2020, et atteindre les 51,5 milliards de dollars. Enceintes connectées, assistants vocaux, thermostats… chaque recoin de notre habitation est maintenant contrôlé par des applications mobiles et les portes d’entrée ne font plus exception à cette règle. De nombreuses entreprises se lancent dans ce domaine, proposant aux utilisateurs des clés digitales, des portes contrôlables via smartphone et des systèmes vidéo intégrés.

Si Amazon avait déjà lancé son système Amazon Key, aujourd’hui disponible dans 37 villes américaines et permettant de déverrouiller sa porte à distance et de regarder en direct qui pénètre dans son domicile, le GAFA voit plus loin, et continue de grignoter des parts de ce nouveau marché, concurrençant directement Google et ses systèmes connectés Nest Hello.

Le 27 février dernier, le géant américain a ainsi officialisé le rachat de Ring, entreprise spécialisée dans les sonnettes munies de caméra. Si la somme exacte déboursée pour ce rachat n’est pas parue officiellement, le New York Times l’estime à 1,1 milliards de dollars. Ring deviendrait ainsi le troisième plus gros rachat du groupe Amazon, derrière Whole Foods, acquis en 2017 pour 13,7 milliards de dollars, et Zappos, site de vente de chaussures, acquis pour 1,2 milliards en 2009.

Amazon avait d’ores et déjà investi dans Ring via son fonds Alexa Fund, qui apporte des capitaux aux entreprises intégrant son assistant vocal Alexa dans leurs produits. Il y a deux mois, le groupe avait également mis la main sur Blink, concurrent direct de Ring. Avec ces investissements, le groupe cherche à s’imposer sur le marché de la maison connectée, mais pas uniquement. Aujourd’hui, les utilisateurs des différents produits du groupe cherchent à se faciliter la vie. En commandant sur internet de nombreux produits, allant de l’habillement à l’électroménager en passant par leurs courses alimentaires, les clients n’ont plus qu’à attendre de se faire livrer pour obtenir ce qu’ils souhaitent.

Nous pouvons facilement imaginer qu’un client commandera désormais ses courses grâce à son enceinte Echo, vendue par Amazon, grâce à son assistant vocal Alexa, qui transmettra la commande à Whole Foods, qui sera ensuite livrée par Amazon directement au domicile du client, grâce à Amazon Key et Ring. Le groupe cherche avant tout à devenir une référence et à devenir le réflexe d’achats des utilisateurs et va, ainsi, bien au delà de la simple récupération de parts de marché.

 

Crédits photo Ring

5 commentaires sur “Amazon rachète Ring et gagne du terrain sur le marché des maisons connectées”

  1. Google vient de présenter ses résultats pour le Q1 2018. S’ils sont bien au dessus des attentes (augmentation de 74% des bénéfices nets et de 26% pour le chiffre d’affaires), The Verge s’est intéressé aux chiffres dédiés à Nest, la section « maison connectée » du groupe. Google essaie en effet de contrer Amazon en proposant à son tour des enceintes connectées, mais également des systèmes d’alarme ou des caméras visiophone d’entrée. Un marché qui coûte (très) cher à la marque, qui a dépensé près de 500 millions de dollars pour ces produits (726 millions de revenus contre 621 millions de pertes au Q1 2018).

  2. Amazon va encore plus loin dans la livraison à domicile grâce à sa dernière fonctionnalité Amazon Key. Dès aujourd’hui, les abonnés Prime pourront demander à être livrés directement dans leur voiture. Les livreurs auront en effet un moyen de déverrouiller le véhicule, d’y déposer le paquet en question, et de le reverrouiller en partant. Une course à la livraison toujours plus rapide et toujours moins contraignante pour les clients, qu’Amazon mène haut la main pour le moment.

  3. Amazon continue de se développer sur le marché de la maison connectée en préparant un robot de maison. Nom de code : « Vesta ». Selon Bloomberg, les premiers essais devraient s’organiser aux domiciles de certains employés cette année avant de le présenter au public début 2019. Aucun commentaire n’a été fait par Amazon, nous ne sommes donc pas en mesure d’annoncer ce que fera spécifiquement ce robot pour le moment.

  4. Amazon débarque désormais en France pour compléter son offre de e-commerce alimentaire. Le GAFA et Monoprix ont annoncé le lundi 26 mars 2018 un partenariat commercial, donnant accès aux clients Amazon Prime aux produits alimentaires de l’enseigne française à Paris et sa proche banlieue. Un pas de plus pour le géant américain souhaitant surplomber ce nouveau segment de marché alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *