WHOOP, le bracelet connecté qui vous aide à mieux récupérer, lève 25 millions de dollars

L’entreprise WHOOP, qui propose aux sportifs de suivre leurs efforts et d’optimiser leur récupération, vient de lever 25 millions de dollars. Elle cherche à accélérer l’expansion de sa marque à travers le monde. Les investisseurs se sont bousculés pour apporter leur aide aux équipes derrière cette application.

WHOOP vise à « déverouiller les performances humaines », comme l’explique Will Ahmed, co-fondateur et CEO de l’entreprise. Grâce à un bracelet muni de cinq capteurs, les sportifs suivent leurs entraînements, l’importance de leur effort et surveillent leur sommeil pour mieux récupérer. Comme une Apple Watch ou un bracelet FitBit, oui, à une différence près. Les wearables de WHOOP relèvent, elles, les données des utilisateurs 100 fois par seconde, représentant près de 100 mégabytes de données par jour. En comparaison, l’Apple Watch relève les signes vitaux des sportifs à peu près une fois par minute.

C’est l’exactitude et la précision des données et des conseils de récupération, calculés au cas par cas selon les entraînements, les sports et le niveau du sportif en question, qui valent à WHOOP une grande notoriété au sein des fédérations sportives américaines. La Major League of Baseball (qui vient d’autoriser l’utilisation des bracelets de l’entreprise pendant les matchs), l’association de joueurs de la National Football League (NFLPA) ou encore l’équipe de basketball masculine de l’université de Duke ont toutes obtenu des partenariats avec l’entreprise pour permettre à leurs joueurs de maximiser leur performance. De nombreux joueurs de basketball, comme Kevin Durant, utilisent également ces objets connectés. On retrouve d’ailleurs le joueur de NBA parmi la liste des nouveaux investisseurs, ainsi que la NFLPA et Russell Okung, joueur de football américain au sein de l’équipe des Los Angeles Chargers.

Lors de cette nouvelle levée de fonds, qui permit à WHOOP de lever 25 millions de dollars, d’autres grands investisseurs ont mis la main à la poche, comme la société de capital risque Thursday Ventures, qui compte AG Gangadhar, ancien chef du département ingénierie de Uber, dans ses équipes, le chef executif de Twitter Jack Dorsey et le fondateur du Media Lab du MIT Nicholas Negroponte. Ce dernier a d’ailleurs obtenu un siège au conseil d’administration de la société, que rejoint également Antonio Bertone, ancien directeur général du marketing de PUMA.

Le Whoop Strap 2.0 est vendu aux particuliers à 500 dollars. Les abonnements pour équipes et clubs montent eux à 1,000-1,500 dollars par joueur, par mois. Si ces prix semblent exorbitants, il faut garder en tête que WHOOP ne facture pas la sauvegarde des données récoltées. A la vue du nombre de prises de données effectuées par jour, les équipes de l’entreprise utilisent des serveurs ultra puissants et demandent, donc, des budgets très importants.

Crédits photos Whoop.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.