Amazon amasse 12 millions supplémentaires pour la startup indienne Acko

Le géant américain de vente au détail a réitéré son soutien à la compagnie indienne après un premier investissement en début d’année. La nouvelle ronde d’investissements menée par Amazon, Ashish Dhawan, fondateur de la firme ChrysCapital et Catamaran Ventures a permis à Acko d’amasser jusqu’à 42 millions.

À la suite de 30 millions d’investissements l’année dernière, Acko dépasse les limites du secteur traditionnel des assurances automobiles pour une formule plus actuelle. Fondée en 2016, la startup offre désormais des services exclusivement numériques, pensés pour tirer profit de la croissance de l’accès à Internet et lui permettre d’étendre les couvertures disponibles tout en étoffant la qualité des produits offerts par une industrie actuellement évaluée à plus de 10 milliards de dollars.

Selon le fondateur Varun Dua, c’est ce nouveau penchant pour l’”économie web” qui a suscité l’intérêt de la part d’Amazon. M. Dua envisage une éventuelle collaboration avec l’entreprise : “Nous sommes une compagnie d’assurances moderne et [Amazon] croit que nous pourrons créer de la valeur.  Ils voient que le regroupement des services financiers […] pourrait arriver compte tenu des données et du nombre d’utilisateurs sur lesquels ils sont assis”, affirme-t-il.

L’investissement d’Amazon en Inde pose question

L’Inde est devenue un marché émergent pour les investisseurs, notamment à cause de l’ascension rapide d’une nouvelle classe moyenne. Cette dernière pourrait devenir plus importante que celle de la Chine, une fois qu’elle sera “bancarisée”. Les banques privées proposent des prêts hypothécaires, de petits prêts aux entreprises et des comptes courants à une population qui n’est pas encore totalement familière avec ces concepts.  

L’élection du premier ministre Narendra Modi en 2014 est un des facteurs qui explique cette explosion de capital. Vivement critiqué depuis qu’il siège, l’homme a néanmoins promis de stimuler les dépenses en infrastructures, l’accès à l’emploi et de freiner l’inflation de son pays. Ses réformes ont permis aux investisseurs étrangers d’alimenter des infrastructures essentielles comme l’énergie ou l’eau. L’industrie bancaire est désormais ouverte aux investissements directs étrangers. De nouvelles régulations empêchent toutefois la manipulation des prix de plusieurs aliments pour qu’ils demeurent abordables pour la population.      

Avec une main-d’œuvre jeune et montante, des citoyens qui ont de plus en plus de moyens et une économie forte, l’Inde se donne les moyens de devenir un poids lourd dans l’économie mondiale. Bien qu’Amazon n’ait encore endossé qu’une demi-douzaine de compagnies, l’entreprise américaine semble avoir intérêt à créer des liens financiers solides dans une région en pleine effervescence.

Crédits photo : CC0 Licence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.