Swapcard lève 4 millions d’euros et confirme sa nouvelle position dans le networking événementiel

Initialement un service d’échange virtuel de cartes de visite, Swapcard a su mener à bien son repositionnement dans l’événementiel digital. Un pari réussi pour cette jeune pousse française qui parvient, avec ses rêves de grandeur, à lever 4 millions d’euros.

Fini le papier, Swapcard entérine le passage au tout-numérique en proposant la possibilité de créer et de partager sa carte de visite numérique. Plus de cartes perdues ou oubliées, la start-up propose ainsi à ses usagers d’échanger leurs biais de contact par les réseaux sociaux, SMS ou encore, mails.

Toutefois, depuis quelques mois déjà, Swapcard opte pour un repositionnement stratégique, en permettant aux organisateurs d’évènements de connecter les participants selon les intérêts de chacun, grâce au principe de “smart matching”.

Cette digitalisation plaît puisque la start-up peut se targuer d’avoir séduit des événements comme VivaTech, TEDx, ou encore Hello Tomorrow.

La jeune pousse française espère de ce fait numériser l’évènementiel. A cet effet, Baptiste Boulard, CEO de la start-up, voit plus grand, et épaulé par les autres cofondateurs de l’entreprise, Godefroy Colas des Francs et Damien Courbon, il entreprend un nouveau tour de financement.

L’objectif est clair : passer à la vitesse supérieure, s’ouvrir à l’international, alors même que Swapcard possède déjà trois antennes à l’étranger – en Allemagne, Espagne et au Canada. Une collecte de fonds couronnée de succès donc puisque la jeune pousse a annoncé ce jeudi avoir convaincu des investisseurs privés, non dévoilés à ce jour, d’accorder 4 millions d’euros aux équipes.

Avec ces fonds, Baptiste Boulard espère consolider son ancrage dans la quarantaine de marchés hors de la France où la startup est d’ores et déjà opérante, telles que l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire ou bien, la Corée du Sud.

Crédits photo : Swapcard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.