Le génie génétique, ou l’art de transformer l’ADN humain grâce à la technologie

La modification génétique, ou génie génétique, est à l’aube d’une révolution. Celle-ci pourrait transformer les êtres vivants tels que nous les connaissons aujourd’hui, grâce à un nouveau processus appelé CRISPR-Cas9.

CRISPR-Cas9, ou Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats, est le nouvel outil de modification génétique. Son principe de base est de couper des séquences d’ADN et d’y introduire des modifications.

Découvert en 1997 en utilisant une bactérie, CRISPR-Cas9 n’a pu être testé sur des embryons humains qu’à partir de 2016 au Royaume-Uni. En août 2016, la Chine et les États-Unis ont autorisé les premiers essais cliniques sur des hommes adultes.

Si le CRISPR-Cas9 est à la pointe de la recherche sur les modifications génétiques, c’est parce que le processus pourrait permettre de mettre fin à certaines maladies comme le cancer ou encore de modifier le code génétique des embryons.

Qu’est-ce que la modification génétique ?

Le génie génétique est la modification du code de la vie appelé ADN. L’information sur les caractéristiques d’un être vivant est codée dans la structure de la molécule d’ADN. Tout changement apporté à ce code changera l’être porteur de ces gènes.

Le génie génétique peut s’appliquer à tout être vivant, de la plante à l’homme. Le premier animal génétiquement modifié, une souris, est né en 1974.

Récemment, la modification génétique était encore extrêmement coûteuse, compliquée et prenait beaucoup de temps à réaliser. C’est là que CRISPR-Cas9 entre en scène et révolutionne le génie génétique.

Les coûts liés à ces expériences ont diminué de 99% et ne demandent plus que quelques semaines pour modifier les gènes. Le tout en étant plus précis que jamais. Puisque la technologie est assez simple à mettre en place, pratiquement tout le monde avec un laboratoire peut le faire. CRISPR-Cas9 a, pour ainsi dire, le potentiel de changer l’humanité pour toujours.

Pour mettre tout cela en perspective, nous pourrions comparer l’ancienne technique de modification génétique à l’utilisation d’une carte, et l’utilisation de la nouvelle technique à celle d’un GPS.

Quels sont les enjeux liés à CRISPR-Cas9 ?

CRISPR-Cas9 est encore une nouvelle technologie et une chose est sûre : elle n’est pas infaillible. Les scientifiques savent qu’une modification erronée pourrait déclencher des modifications indésirables, transmises, par la suite, aux générations futures.

Plus spécifiquement, les scientifiques craignent la mosaïque, un état où certaines cellules sont affectées par les changements et d’autres ne le sont pas. Cela aurait de graves conséquences sur un individu puisque le degré de mosaïcisme peut indiquer la gravité des symptômes associés à une maladie génétique.

L’utilisation de CRISPR-Cas9 est-elle éthique ?

La modification génétique peut également soulever des questions éthiques tant au sein de la communauté scientifique qu’au sein du grand public. Nous sommes déjà en train de présélectionner les humains en fonction de leurs conditions génétiques. Il existe des tests pour détecter les maladies génétiques chez les fœtus. Par exemple, en Europe, environ 92% des grossesses dans laquelle le syndrome de Down est détecté sont interrompues.

Crédits : CC0 Licence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.