Apple met ses services sur le devant de la scène lors de sa dernière conférence

Plusieurs cadors de la « High-Tech », dont Apple, ont récemment fait diverses annonces, étendant leurs champs d’activités à de nouveaux secteurs et à de nouveaux services.

Ce n’est que lors de la conférence du 25 mars 2019 que Tim Cook est sorti de son silence pour annoncer plusieurs innovations concernant les futures offres de sa firme. Finis les nouveaux objets Apple, l’heure est aux nouveaux services offerts aux utilisateurs iOS.

Apple TV, un nouvel acteur dans l’industrie du streaming

Depuis quelques années, le streaming connaît un succès retentissant, principalement par le biais de la plateforme Netflix. Depuis son succès, le public a pu voir une multiplication des plateformes, comme Amazon et son service « Prime », Hulu, CBS All Access ou encore HBO Showtime. D’autres ont prévu leur arrivée sur le marché dès l’automne 2019, comme Disney +, NBC Universal ou encore WarnerMedia.

Cependant de par le succès de Netflix, la pérennité de certains est mise à mal, c’est le cas de Google et son service « Youtube Original series » qui n’a pas rencontré le succès escompté, poussant la firme à annoncer, il y a quelques heures seulement, l’annulation de certains programmes et la mise à disposition de façon gratuite des programmes déjà présents.

C’est dans ce marché (très) compétitif qu’Apple compte s’implanter avec son « Apple TV » et son service « Apple TV+ ». Comme toute plateforme de streaming, le service proposera des programmes originaux et un partage de compte entre différents utilisateurs. Toutefois, seuls les utilisateurs d’iOS (produits Apple) auront accès à celui-ci.

Enfin, principale différence entre l’Apple TV et les autres acteurs de l’industrie du streaming, les utilisateurs devront s’abonner non pas à un catalogue entier (qu’ils ne regarderont probablement jamais), mais uniquement aux chaînes (Apple TV Channels) ou aux programmes qui les intéressent.

De plus, Apple se démarque également de ses concurrents grâce à son contenu sportif, élément encore absent sur les autres plateformes de streaming.

L’apple Arcade, une refonte de l’App store

Lors de la conférence, Tim Cook a fait mention qu’un demi-milliard d’utilisateurs fréquentaient « l’app store » toutes les deux semaines, et qu’un milliard de joueurs étaient recensés sur cette application, faisant de cette dernière un élément central de l’écosystème Apple.

Cependant il existe un certain clivage entre les utilisateurs de l’App Store. Une grande majorité opte toujours pour les jeux gratuits, bien que l’omniprésence des publicités puisse en agacer plus d’un. Les jeux payants et ce, malgré l’absence de publicités et une qualité nettement supérieure à ses homologues gratuits, restent toutefois sous-consommés.

Apple a fait de ce clivage son nouveau cheval de bataille et a annoncé le lancement de son nouveau service « Apple Arcade ». Ce service fera partie de l’App Store. Un abonnement mensuel permettra aux utilisateurs de jouer à un large catalogue de jeux, habituellement payants.Apple a également annoncé plus de 100 jeux exclusifs à l’Apple Arcade ainsi qu’une absence totale de publicité en jeu et de collecte de données.

Cette annonce d’Apple n’est pas la première du genre, Google ayant annoncé la semaine dernière la sortie prochaine de leur service « Stadia », un futur concurrent majeur de l’Apple Arcade. Le Xbox Live Gold de Microsoft, proposera, lui aussi, un catalogue de jeux disponibles sur différentes plateformes, dont la Nintendo Switch, suite à la récente alliance entre Microsoft et Nintendo.

L’apple news +, une réelle innovation médiatique?

Lors de cette conférence, Tim Cook a également expliqué que l’Apple News était en tête du classement des applications médiatiques. Insuffisant pour la firme, qui souhaite enrichir le contenu de son application avec l’ajout de plus de 300 magazines, dont  des partenaires de renom tels que Vulture ou encore le New-York Times..

Tous ces magazines seront réunis dans un nouveau service médiatique, l’Apple News +, disponible dès aujourd’hui aux US et au Canada pour $9,99 par mois. Cette application s’adapte à toutes les plateformes IOS, permettant aux utilisateurs de profiter du contenu médiatique aussi bien sur mobile que sur tablette.

A cela s’ajoute le « Family Sharing », permettant à plusieurs membres d’une même famille de partager le même compte, le tout sans publicité et collecte de données de la part d’Apple.

Ce service est semblable à celui qu’avait lancé Rupert Murdoch en 2011. Appelée The Daily, l’application n’avait pas rencontré le succès escompté. A l’époque, l’abonnement pour accéder à ce média digital s’élevait à 99 centimes par semaine, soit moins de 4£ par mois.

L’absence de ce service en Europe n’est pas, non plus, sans rappeler les débâcles de « Google News » qui avait été décrié par les organes de presse, considérant leurs revenus insuffisants voire inexistants depuis la plateforme. En Espagne, suite à cette affaire,  le gouvernement avait décidé d’adopter une loi sur la rémunération des groupes de presse en cas d’utilisation de leurs articles par des agrégateurs de contenu.

Si Apple veut que son service fonctionne à l’international, il devra éviter les erreurs de ses prédécesseurs, notamment en ce qui concerne le respect des médias partenaires.

Crédits photo : © Apple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.