L’ère du jeu #1 – Les tendances font-elles l’industrie du jeu vidéo?

L’industrie du jeu vidéo regorge d’innovations et de nombreuses tendances y voient régulièrement le jour. Il suffit qu’un mode de jeu se distingue de ses pairs par son originalité pour que celui-ci devienne tendance.

C’est grâce à cela que le MOBA a su rester un des modes de jeux les plus tendances des 10 dernières années. Même chose pour le mode Battle Royal, qui a propulsé Fortnite, et plus récemment Apex Legends, en tête des classements jeux vidéo.

Les MOBA, la grande tendance de ces dernières années

Le mode MOBA oppose deux équipes de cinq joueurs qui, pour remporter la partie, doivent détruire la base adverse, chaque joueur contrôlant un personnage ayant ses propres compétences.

Si Warcraft III a ouvert la voie aux MOBA, c’est toutefois bel et bien League of Legends qui a su se distinguer de ses pairs lors de sa sortie en 2009, par le biais de différents modes de jeu, de son catalogue de personnages constamment renouvelés, mais avant tout par sa gratuité.

League of Legends a naturellement poursuivi son ascension, jusqu’à devenir l’un des jeux les plus joués au monde, avec 13 millions de joueurs connectés chaque jour en 2013. Aujourd’hui, League of Legends représente à lui seul 13 ligues d’e-sport dans le monde, 109 équipes et 545 joueurs professionnels.

Le mode “Battle Royale”, grande tendance du moment

Le principe est simple, cent joueurs sont parachutés sur une carte, l’objectif étant d’éliminer les autres joueurs et de rester le dernier survivant. Le film japonais “Battle Royale”, réalisé par Kinji Fukasaku et sorti en 2000, ainsi que la saga “Hunger Games” ont inspiré ce phénomène.
Si aujourd’hui le mode « Battle Royale » rime principalement avec Fortnite ou Apex Legends, ils sont loin d’être les premiers à se lancer dans cette bataille. En 1997, Saturn Bomberman proposait d’ores et déjà un affrontement entre 10 joueurs et Minecraft, après le succès d’Hunger Games, proposait également quelques serveurs spécifiques à ce mode à ses joueurs.

C’est toutefois le jeu PlayerUnknown’s Battlegrounds, plus généralement connu sous l’acronyme « PUBG » et inspiré par DayZ et H1Z1, qui a connu un véritable succès lors de sa sortie anticipée en mars 2017, projetant ainsi ce mode de jeu sous le feu des projecteurs. Dès le mois d’août, PUBG enregistre ses premiers faits d’armes en dépassant DOTA 2 en nombre de joueurs connectés simultanément (842 919 contre 877 844 joueurs). Ce dernier enregistrait également plus de 20 millions de jeux vendus dès novembre 2017.

Le bonheur des uns fait le malheur des autres…

Le succès retentissant de PUBG et du mode « Battle Royale » en a inspiré plus d’un, et EPIC Games, comme à son habitude, n’a pas perdu de temps avant de se lancer dans ce mode de jeu.
EPIC Games avait essayé à l’époque de surfer sur le succès des MOBA avec la sortie de leur jeu « Paragon » qui n’avait pas eu le succès escompté, les forçant à arrêter le jeu.

C’est donc le 26 septembre 2017, après seulement 8 semaines de développement, qu’EPIC Games décide de sortir en accès anticipé le mode « Battle Royale » de Fortnite, un jeu qui, au départ, était davantage centré sur de la construction, à l’image d’un Minecraft, plutôt que sur un jeu de tir survivaliste.

Malheureusement pour PUBG, dont le prix avoisine les 30 dollars, Fortnite a engendré plus d’enthousiasme chez les fans du genre, notamment de par sa gratuité, mais également son aspect «cartoonesque», lui permettant de susciter l’intérêt des plus jeunes.

En juillet 2018, Fornite avait déjà comptabilisé plus d’un milliard de dollars de recettes. Le jeu d’EPIC Games a également enregistré une hausse de 65% de son nombre de joueurs entre novembre et juillet, passant ainsi de 125 millions à 200 millions. Les 2.4 milliards de dollars générés par Fortnite lors de l’année 2018 ne peuvent qu’attester du succès de ce dernier.

Electronic Arts veut (aussi) sa part du gâteau

Electronic Arts n’avait toutefois pas dit son dernier mot. Si Fortnite a profité de la visibilité et de la communauté de PUBG, EA en a fait de même en lançant, à la surprise générale, son nouveau “Battle Royale”, Apex Legends, le 4 février 2019.

Pour faire parler du nouveau jeu, EA a simplement rémunéré quelques vidéastes de renom dans la sphère du streaming pour jouer au jeu dès sa sortie. Cette méthode a porté ses fruits, avec plus  de 10 millions de joueurs enregistrés seulement 72 heures après la sortie du jeu et plus de 25 millions au bout d’une semaine.

Ses nombreuses particularités et différences ont valu à Apex Legends de se démarquer et de dépasser Fortnite. Il propose, lui, un catalogue de personnages différents avec des atouts et des forces qui leurs sont propres, offrant plus de possibilités de gameplay aux joueurs. Il permet également de séduire les joueurs qui n’appréciaient pas l’aspect “jeu de construction” de Fortnite, ou ceux qui n’adhéraient pas forcément à l’aspect enfantin des graphismes. En somme, c’est ce mélange entre PUBG et Fortnite qui constitue la force d’Apex et qui permet de regrouper des joueurs issus des deux jeux sur ses serveurs.

« MOBA » et « Battle royale »: un partage de la scène plutôt qu’une guerre?

De nos jours, le succès d’un jeu rime généralement avec e-sport. Le mode « Battle Royale » n’en fait pas exception. Ce mode de jeu permet aux joueurs de faire des tournois, soit seuls, soit en petite escouade de 2 ou 3 joueurs.

Cette formule diffère toutefois un peu de la tendance actuelle qui est de faire de l’e-sport en équipe, que ce soit des MOBA, comme DOTA 2 ou League of Legends, ou bien même des jeux de tirs tels que Counter-Strike ou Overwatch.

Les MOBA et les « Battle Royale » se partagent la scène mondiale de l’e-sport ainsi que la visibilité sur des plateformes de streaming telle que Twitch. L’audience étant rythmée par les différentes compétitions organisées sur chacun des jeux, ces dernières se font de plus en plus fréquentes, de quoi proposer presque quotidiennement du contenu aux spectateurs d’e-sport.

Le mode « Battle Royale » reste cependant le favori de la communauté (pour le moment), de par son accessibilité et la possibilité de participer à des tournois offrant de gros prix et de grosses cagnottes. Fornite a, en effet, récemment annoncé 30 millions de dollars de récompense pour le vainqueur de la World Cup 2019, dont la finale se tiendra du 26 au 28 juillet 2019 à New-York. Un record en termes de cagnotte, ce dernier appartenant auparavant à DOTA 2 et ses 25 millions promis au vainqueur de son tournoi 2018.

La différence majeure entre les jeux « Battle Royale » et les MOBA se fait donc principalement sur leur accessibilité. Avec un MOBA, seuls les meilleurs joueurs sont susceptibles de gravir les échelons du classement et tenter leur chance dans une structure e-sport.
Dans les jeux « Battle Royale » chaque joueur a la possibilité de participer à des parties de qualifications, le hasard étant bien plus présent dans ce mode de jeu, en comparaison avec un MOBA, dans lequel chaque action est un choix stratégique calculé.

De plus, sur les MOBA, tels que League of Legends ou DOTA 2, une communauté de joueurs très doués est déjà présente sur ces modes de jeux, pouvant décourager les néophytes qui souhaiteraient tenter leurs chance, en comparaison avec le genre « Battle Royale » qui est encore assez récent pour permettre à la grande majorité des joueurs de se lancer dans l’aventure.

Crédits photo : Alex Haney via Unsplash

1 commentaire sur “L’ère du jeu #1 – Les tendances font-elles l’industrie du jeu vidéo?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.